Page 42 - Preview
P. 42

POUR LA LÉGÈRETÉ D’ÊTRE
 L’hypnose pour tous et pour tout
 On choisit toujours
P  M tine St-G main
Unjourmagrandesœurmedit:«Tusais,même quand tu ne choisis pas, tu as choisi de ne pas choisir... »
Mais que voulait-elle insinuer?
Je suis pourtant une personne dynamique possédant de l’entregent, de l’initiative et de la détermination.
Mais je vivais à cette époque une relation dif cile et, bien ancrée dans mon rôle de victime, j’avais peine à comprendre ce qu’elle voulait me dire. Mais un jour, c’est devenu clair!
Malgré mon apparente détermination, je ne faisais que survivre. Mon inertie face à la prise de décisions me plaçait à la merci de mon conjoint, de ma famille, de mes amis, de mon patron, de mes collègues...
Bref, la très gentille personne que j’étais passait la majorité de son temps à se conformer et à se justi er plutôt que de s’af rmer et de s’assumer. Pas facile, me direz-vous?
Vous avez parfaitement raison, et c’est pour cette raison que, souvent, de l’aide extérieure est nécessaire.
Consulter un bon hypnothérapeute ou pratiquer l’autohypnose vous permettra non seulement
de gérer des situations et des relations problématiques, mais cet outil vous donnera aussi l’occasion de faire un travail sur vous.
En activant votre propre pouvoir intérieur, vous pouvez augmenter votre con ance, votre estime et retrouver tout ce dont vous avez besoin pour devenir votre priorité.
Vous choisir!
Parce que faire des choix qui vous rendent heureux et prendre soin de vous-mêmes en premier est aussi une des solutions qui s’offrent à vous.
Mais ne vous y méprenez pas, prendre soin de soi, de sa santé et de son bonheur n’a rien à voir avec l’égocentrisme. Aimer sainement sa famille, son entourage et son emploi, sans pour autant se sacri er, voilà le dé  que plusieurs ont à relever.
Faire le choix d’être heureuse
Dans ma quête de bonheur et d’évolution, j’ai choisi de me séparer du père de mes enfants. Au moment de la séparation, j’habite un 5 pièces et demie qui me coûte 350 $ par mois. Ça vous donne une idée du quartier. Puis un jour, je suis assise à la table et je pleure... les enfants entrent dans la cuisine et je leur dis, en étant incapable
• 42 •
À coup de plume - Février 2018
 













































































   40   41   42   43   44