Page 24 - Preview
P. 24

Il n’est pas question, dans l’attitude d’ac- ceptation, d’être d’accord mentale- ment avec l’objet de notre souffrance.
Accepter se fait au niveau du cœur, avec le cœur et celui-ci ne raisonne pas, il aime simplement et sans condition.
Pour accepter, nous devons apprendre à lâ- cher-prise, à ouvrir notre cœur à ce qui semble être une simple expérience vers l’apprentissage de l’amour de soi.
Le fait d’accepter qu’une situation soit ce qu’elle est, même si vous n’êtes pas d’accord, même si vous ne comprenez pas mentalement, vous dis- pose au pardon de soi et de l’autre.
Choisir d’accepter ce qui est, c’est choisir d’être libre et libéré de toute souffrance inutile pour plonger dans le bien-être total associé à l’amour de soi.
Choisir la responsabilisation
« Est-ce que ce que je pense, ce que je ressens, ce que je dis, ce que je fais soutiennent mon bien-être, ici et maintenant? ».
Cette question est majeure, car elle nous aide à vivre en conscience le plus souvent possible et à reprendre ainsi le pouvoir sur notre vie, donc sur notre joie.
L’attitude qui soutient la responsabilisation consiste à rester vigilant et connecté à notre sen- timent de bien-être qui est notre véritable GPS sur le chemin du retour à l’amour.
Nous devenons alors responsables à 100 % de notre paix, de notre joie, de notre liberté donc d’un regain d’énergie qui nous fait chanter à pleine voix : Alléluia!
Ce qui est merveilleux à cette étape de la res- ponsabilisation, c’est que vous n’avez pas le pouvoir sur le bonheur ni le malheur de qui que ce soit. Chacun devient alors totalement maître de sa vie par amour pour soi.
Le choix!
Comme le mentionne Og Mandino dans son célèbre Mémorandum de Dieu, le pouvoir de choisir est la plus grande des bénédictions dont l’humain dispose. Choisir de vivre en conscience nous met en effet face à la responsabilité totale de notre bonheur.
Nous ne pouvons alors plus jeter le blâme sur quiconque. Nous devenons mentalement et émotionnellement adultes pour contribuer puis- samment à notre plus grand bien-être et ainsi à celui de toutes les personnes qui nous sont chères.
Que la joie de vivre soit votre seul et unique but!
Dans le C.A.R de la J.O.I.E, cette étape vous en- courage à choisir de poser des actions concrètes pour aller vers la manifestation de vos désirs et de vos besoins.
Vous décidez consciemment d’assumer la pleine responsabilité de vos actions vers votre mieux- être, la conséquence de l’amour de soi.
Se sentir mieux est un choix de chaque instant!
En effet, nous avons tous et toutes, le pouvoir de choisir délibérément d’accrocher l’hameçon de notre attention sur ce qui nous apporte ne serait-ce qu’un petit soulagement.
Notre mandat principal de chaque instant vise alors à orienter le plus souvent pos- sible notre être vers ce qui nous fait du bien.
Nous choisissons de ce fait d’utiliser notre men- tal, donc nos pensées, vers ce qui nourrit notre sentiment de bien-être par amour pour soi.
POUR LA LÉGÈRETÉ D’ÊTRE
« Se sent  mie  est un ch x de chaque instant! »
  Eudoxie Adopo est PhD kinésiologue, conférencière, formatrice et consultante santé et mieux-être par les saines habitudes de vie dans le CAR de la JOIE
Visitez www.eukilibre.com pour en savoir plus.
 • 24 •
À coup de plume - Février 2018
 







































































   22   23   24   25   26