Page 17 - Preview
P. 17

POUR LA LÉGÈRETÉ D’ÊTRE
 Pour l’amour des enfants
 Le choix de s’aimer et être heureux
P  M eille B rque
J’ai grandi avec une éducation où l’obéissance était la seule option. Je me souviens à quel point j’ai vécu de la frustration et de la colère face à l’obéissance. Je ne me sentais pas libre de choisir et surtout, j’avais peur...
Aujourd’hui, les choses sont bien différentes... ou le sont-elles vraiment? Ce que l’être humain apprend depuis tant d’années c’est d’obéir à ce qui est à l’extérieur de lui. Il apprend à se conformer, à suivre les règles. Il confère autorité, que ce soit à sa religion, à son médecin, au système d’éducation, aux systèmes bancaire et gouvernemental. Ces autorités se sont imposées beaucoup par la peur et les croyances qui s’y rattachent.
Conférer son autorité mène à une impasse : l’illusion de ne pas avoir le choix. Pourtant, le libre arbitre est un magni que cadeau que l’être humain a reçu. Il a le choix! Le choix d’être paralysé par la peur ou de choisir de reprendre le pouvoir sur sa vie.
Comment un parent peut-il apporter cette notion de choix à son enfant? Le parent est un guide pour les apprentissages de son enfant vers sa pleine autonomie.
L’autonomie signi e avoir la capacité à entreprendre des actions par soi-même en s’imposant ses propres limites et règles de conduite. Cette autonomie apporte la liberté de choisir ce qui est bon pour soi. C’est une étape fondamentale! Mais pour savoir ce qui est bon pour soi, il est essentiel d’écouter « sa petite voix intérieure ».
L’enfant, dès sa naissance, est à l’écoute de ses besoins pour sa propre survie. C’est pourquoi il manifeste sa faim, sa fatigue, son inconfort. Il est totalement connecté à ses sensations, bien qu’il soit complètement dépendant des autres.
Un parent conscient peut faire le choix d’aider son enfant à maintenir cette connexion. Plus l’enfant maintient cette relation intime avec lui- même, plus il aura la capacité de faire des choix qui seront bons pour lui. Mais surtout, il a besoin de savoir qu’il a le choix.
Le choix de quoi?
Le choix du regard qu’il va porter face aux situations de la vie. Le choix de ses réactions et de ses actions. Le choix de ses paroles. Le choix des pensées et des relations qu’il va
• 17 •
À coup de plume - Février 2018
 



















































































   15   16   17   18   19