Page 9 - ACP Magazine janvier 2018
P. 9

 La rece e du p d 
selon Céline Legault PAR JOSÉE DUROCHER
P r la légèreté d’ê e
LES GRANDES ENTREVUES
 « Céline a c nu une enfance difficile p semée d’abus physique, de vi ence et d’inceste à répétiti , c me d’au es n’ t c nu que les je  innocents l squ’ils étaient petits. »
Si Céline Legault et le pardon n’ont pas toujours été compatibles par le passé, il n’en est rien aujourd’hui. Toutes deux bien calées dans ses causeuses confor- tables, nous nous apprêtons à parler du pardon. Et c’est d’un rire contagieux qu’elle détermine l’ambiance profonde, certes, mais sous le signe de la bonne humeur, de cette entrevue.
Céline a connu une enfance dif cile parsemée d’abus physique, de violence et d’inceste à répétition, comme d’autres n’ont connu que les jeux inno- cents lorsqu’ils étaient petits. «J’ai commencé ma vie équipée pour ne pas pardonner », me dit-elle, bien solidement.
Pour ceux et celles qui ne connaissent en rien son histoire, sachez simplement qu’elle en avait gros sur le cœur et que, pour elle, la seule soupape possible était l’émotion de la colère. Mais un jour, déterminée qu’elle était à être heureuse, elle décida de participer à un atelier...
«Moi, je ne comprenais pas pourquoi les autres participants avaient l’air déjà heureux en arrivant et souhaitaient le devenir davantage.» C’est lors de cet atelier qu’un des intervenants l’a prise à l’écart et lui a dit qu’elle devrait un jour passer par le pardon a n d’atteindre le bonheur.
9
À coup de plume - Janvier 2018
   























































































   7   8   9   10   11