Page 66 - ACP Magazine janvier 2018
P. 66

P r la légèreté d’ê e
« Ma   ance au niveau sp ituel me p sse à   re que n s ch siss s no e vie en f cti  de ce que n s s hait s  périment . »
les blessures qui avaient dé ni toute ma vie jusqu’à présent ? Comment occulter la violence, les injustices et le rejet qui avaient parsemé ma vie et qui m’étaient si familiers. Comment ne pas me tenir rigueur de toutes les fois où je n’avais pas été à la hauteur, pour toutes les souffrances que je m’étais in igées à moi-même et à mon entou- rage ? J’agissais en victime !
Une partie de moi s’est complu dans cet océan de malheurs. J’avais peur d’être heureuse ! Ce n’était pas une sentence à vie me condamnant à être éternellement malheureuse, bien que mon bourreau intérieur essayât de me convaincre du contraire. Tout ceci n’était qu’expériences a n d’en tirer des leçons, des occasions d’apprendre sur moi et des opportunités de déter- miner mes limites.
Il pouvait en être différemment à l’avenir, si j’agissais autrement, les choses changeraient non seulement en moi, mais autour de moi. J’avais main- tenant le choix de continuer dans la peine, la colère et le ressentiment ou me créer une autre réalité beaucoup
plus lumineuse. Reconnaissant mon échec à vivre dans l’amour et la joie, j’ai alors ouvert mon esprit et me suis laissée imprégner de la douceur et de la lumière que mon cœur me souf ait d’accueillir !
Ma croyance au niveau spirituel me pousse à croire que nous choisissons notre vie en fonction de ce que nous souhaitons expérimenter. Aurais-je choisi ces expériences « traumati- santes » pour mieux grandir ? Je crois que oui ! Comment pourrais-je donc reprocher aux acteurs de ma vie ce que j’ai moi-même choisi d’inscrire sur le contrat de mon incarnation ? C’est un non-sens n’est-ce pas ? Dans la loi universelle, il n’y aurait donc pas de fautes, seulement des leçons à apprendre.
Gardons à l’esprit l’essentiel : l’amour et la joie sont tout ce qui compte ! Ce qui résonne autrement dans nos vies sert simplement à nous rappeler l’impor- tance de revenir à l’amour. Remercions pour les leçons apprises et continuons de briller de mille feux !
  Élse Bélanger est artiste-peintre et oeuvre également dans la pleine conscience Rendez-vous sur Facebook pour en savoir davantage.
 66
  À coup de plume - Janvier 2018
























































































   64   65   66   67   68