Page 45 - ACP Magazine janvier 2018
P. 45

P r la légèreté d’ê e
« J’avais des bless es qui étaient plus prof des et qui p alysaient une p tie de m  physique. »
J’ai la chance d’avoir avec moi deux bons livres des maux physiques et émotionnels.
«Ton corps te dit aime toi», de Lise Bourbeau et «Le grand Dictionnaire des malaises et maladies», de Jacques Martel. Quand nous sommes assez honnêtes avec nous-mêmes et que nous laissons notre ego de côté. Nous arri- vons à dire oui, ç’a du sens. Car souvent j’entends: «C’est juste du stress.» En lisant ces livres, je me suis aperçue que oui, j’avais des blessures qui étaient plus profondes et qui paralysaient une partie de mon physique.
Au moment où nous prenons conscience qu’une douleur et une émotion sont reliées entre elles; que nous avons accepté cette blessure émotionnelle; que nous désirons la travailler au fond de notre cœur, tranquillement cette douleur disparaît ou s’apaise. Cela ne veut pas dire qu’un médecin ou un traitement n’est pas nécessaire, car un sous-problème peut être en cause.
« Le plus beau cadeau : c’est de s’aim . »
   Florance Desormeaux est auteure, conférencière et massothérapeute Visitez son site www. orancedesormeaux.com.
 45
  À coup de plume - Janvier 2018


























































































   43   44   45   46   47