Page 33 - ACP Magazine janvier 2018
P. 33

P r la légèreté d’ê e
 PERLES DE SAGESSE
 Pardon de t’avoir... jugé! PAR ANDRÉ HARVEY
« Il me p aissait inc cevable que de  presque  ères se sép ent ainsi, sans rais  valable. »
De nombreuses amitiés parsèment notre route durant notre existence terrestre. Mais très peu revêtent une authenticité telle qu’elles peuvent traverser les âges et demeurer vivantes malgré les dif cultés.
J’ai eu la chance d’avoir un de ces amis, dont je tairai ici l’identité par respect pour lui. Pour les besoins de la cause, je l’appellerai François.
Durant une quinzaine d’années, nous avons habité tout près l’un de l’autre et nous nous voyions régulièrement. Nos destins semblaient liés sur tous les points. En effet, nous étions mariés depuis le même nombre d’années et nous avions des enfants du même sexe et du même âge, nés à quelques
jours d’intervalle, et qui s’enten- daient très bien. La réciprocité entre nous allait jusqu’à la ressemblance physique. Souvent, quand nous sortions ensemble, on nous prenait pour des frères jumeaux.
François était pour moi un ami sincère, un indispensable et  dèle complice qui m’a accompagné sur la route de la spiri- tualité où nous nous étions engagés durant la même période, et avec les mêmes maîtres. C’était un con dent discret et respectueux, sur lequel je pouvais toujours compter, autant sur le plan spirituel que matériel.
Au  l des années, une solide amitié s’est développée entre nous. Cette amitié qui devait sûrement dater de bien des
33
À coup de plume - Janvier 2018
   






















































































   31   32   33   34   35