Page 27 - ACP Magazine janvier 2018
P. 27

P r la légèreté d’ê e
 LES CHRONIQUES IMMORTELLES
Pardonne-moi de vivre un deuil! PAR KARINE LECLERC
 « P d ne-m  mes sautes d’hume , mes impatiences, mes int érances, mes c t si s. »
Pardonne-moi, j’ai un peu honte de le dire, mais je ne me reconnais plus. Je crois que je ne serai plus jamais la même !
Pardonne-moi de ne pas être la même bonne amie en ce moment, moi qui aime tant ta présence et tes con - dences, il m’est dif cile de t’entendre et de te tendre les bras; non pas parce que tu es moins précieuse à mon cœur, mais plutôt qu’à court d’énergie, je me dois de me concentrer, a n de revenir à toi, en toute loyauté.
Pardonne-moi de ne pas être au meil- leur de moi-même... J’ai de la dif culté à mettre des «mots» sur mes «maux». Même la sensation d’être dans la lune ne m’offre plus la pause d’esprit tant espérée.
Pardonne-moi de ne pas vouloir de conseils en ce moment, car de toute façon, tout sonne comme l’écho dans ce vide qui m’habite. La recherche de solutions ne fait que m’étourdir et m’éloigner.
Pardonne-moi qu’à travers ma tornade intérieure, il me soit dif cile d’exprimer ma gratitude envers tout ce que tu fais pour moi. Tout me porte à croire que mon sourire s’est atrophié, l’intensité n’y est plus la même.
Pardonne-moi mes sautes d’humeur, mes impatiences, mes intolérances, mes contorsions. Tu sais que j’ai de la dif culté à me supporter moi-même. Je m’efforce de cacher tout ce désordre,
27
À coup de plume - Janvier 2018
   






















































































   25   26   27   28   29