Page 22 - ACP Magazine janvier 2018
P. 22

P r la légèreté d’ê e
« N s of   la pri ité de no e guéris  émoti nelle est le se et de no e succès présent et fut . »
ment, donc par le fait même, il ne vous appartient plus. Vous pouvez accom- pagner votre lettre par un petit rituel réconfortant, comme brûler ou déchirer le papier. De cette façon, vous éliminez toute trace de cet événement dans vos cellules.
LE DESSIN, UNE VRAIE THÉRAPIE...
Une formule intéressante, le dessin. Vous pouvez tout aussi bien crayonner à partir d’une feuille blanche ou une image. Les mandalas peuvent être un outil intéressant. Écrire sur la feuille de dessin le sentiment et l’émotion qui nous habite et ce qui a généré ces émotions au moment de débuter. Voyez l’évolution des couleurs, des sentiments tout au long du projet. Parfois, en cours de chemin, nous voulons arrêter où nous sommes frustrés mais, persévérez. Notez votre sentiment à la  n du travail. Souvent le calme est de retour. Vous vous sentez apaisé. Cela est aussi une méthode fantastique pour les enfants. La culpabilité et le pardon ne sont pas seulement qu’un état d’adulte. Si nous enseignons à nos enfants comment parvenir au pardon de soi dans leur jeune âge, imaginez les êtres pleins d’empathie et de cœur de demain !
LE SOUFFLE...
La culpabilité, ce qui nous ronge, c’est cet inconfort qui nous habite lorsque nous ne nous sommes pas offert notre propre pardon. Cette culpabilité engendre souvent sa meilleure amie, l’anxiété. Nous nous sentons anxieux quant à l’événement, la personne avec qui nous avons eu un problème. Cette anxiété exacerbe notre culpabi- lité pour ensuite créer encore plus de culpabilité. Et cette roue continue sans cesse. Peu importe l’exercice que vous désirez essayer, il serait avantageux de calmer votre respiration. Prenez plusieurs respirations, pleines et conscientes. Ressentez cette pression qui descend, cette lourdeur sur vos épaules qui désire quitter votre corps. Continuez à vous concentrer sur votre souf e durant votre exercice.
Le plus important pour ce processus est le temps. Le temps que l’on s’ac- corde. Celui de prendre soin de nous, de notre évolution personnelle. Nous avons tous cette tendance à nous mettre de côté dans le brouhaha de la vie. Nous offrir la priorité de notre guérison émotionnelle est le secret de notre succès présent et futur. Je nous souhaite à tous et à toutes de prendre le temps. Pardonnons-nous !
  Martine Wilky, Auteur, Coach en LOA et Ho’oponopono, conférencière Visitez www.martinewilky.ca pour plus d’information.
 22
  À coup de plume - Janvier 2018
























































































   20   21   22   23   24