Ginette Nadon
fière descendante algonquine

C’est dans les années 1970 qu’elle commence un cheminement personnel en passant par « se reconnaître comme femme », elle s’intéresse à la psychologie et les relations humaines. Dans les années 1990 elle passe par Le cours en miracles, les ateliers de John Bradshaw portant sur l’enfant intérieur et ira chercher une formation en palingénésie (rebirth) par le biais de la corporation des palingénésistes du Québec.

Mais c’est la tradition de ses ancêtres qui l’appelle et elle choisit de vivre selon leur philosophie de vie et fait de la roue de médecine son outil de travail personnel.

Elle a travaillé avec différents autochtones et métis pendant plusieurs années et ainsi participer à différents rituels et cérémonies ici au Québec, mais aussi dans d’autres régions de l’Île Tortue.

Elle a pu apprendre des descendants des Incas au Pérou ainsi que d’Abuela Marguarita du Mexique, et ce depuis plus de 15 ans.

Les 4 directions l’ont guidée chaque jour depuis et l’ont amenée à être qui elle elle est aujourd’hui. Une femme qui sait que tout en étant unique elle fait partie d’un Tout et que le Respect est la base d’une bonne relation avec tout ce qui est vivant.